fbpx

LFI est anti-sécurité privée

Les députés de la France Insoumise , comme Monsieur Jean-luc Mélenchon , Mme Clémentine Autain, M. Alexis Corbière ou encore Mme Danièle Obono ne veulent pas de protection pénale pour les agents de sécurité privée !

En effet, dans le cadre des discussions sur la proposition de loi nº 3452 relative à la sécurité globale, il est prévu en son article 12 ,qui consacre le rôle particulier que les agents de sécurité privé jouent aujourd’hui, en durcissant les peines à l’encontre de ceux qui se rendent coupables d’atteinte contre les agents de sécurité privée dans l’exercice de leurs fonctions.

La France Insoumise à déposé un amendement le 31/10 pour simplement … le supprimer ! Un magnifique signe de respect et de considération pour les acteurs de la sécurité privée qui on notamment œuvrer pour la sécurisation de nombreux lieux pendant le 1er confinement, et qui a certainement évité des émeutes ou de graves troubles à l’ordre public !

POURQUOI LFI EST CONTRE ?

LFI et ces députés considèrent que les dispositions sont prévues dans le code pénal pour plusieurs catégories d’individus, principalement des personnes dépositaires de l’autorité publique. Il ne leur semble pas pertinent de les étendre pour les personnes exerçant dans la sécurité privée. De plus, LFI considère que cela ne joueront pas de rôle dissuasif et n’amélioreront donc pas la sécurité de ces personnes.

LFI rappel dans son argumentaire qu’il sont contre le développement de la sécurité privée prévue par la présente proposition de loi sous prétexte de l’encadrer. LFI indique que si le majorité estime qu’il manque des policiers et gendarmes, elle peut en recruter davantage, réouvrir des écoles nationales de police.

 

Source : Amendement n°CL173 – Déposé le samedi 31 octobre 2020

FCS FORMATION – Notre catalogue de formations : 

Obtenez un devis de formation en un clic !

ou par téléphone au 01.48.58.54.38