fbpx

Les expériences en milieu de travail ont montré qu’il était nécessaire de prendre certaines précautions. Il peut arriver qu’il y ait ce qu’on appelle un accident de travail dans un lieu de service, il faudra alors agir rapidement et efficacement pour éviter le pire.

Dans des situations pareilles, on peut avoir recours à un SST entendu ici comme sauveteur, secouriste du travail. De nos jours, on en trouve dans plusieurs entreprises étant donné que ces derniers ont déjà sauvé plus d’une vie à travers leurs interventions. Le sauveteur secouriste du travail reçoit une formation spéciale qui lui donne le droit et surtout la connaissance de pouvoir agir en cas de trouble cependant, la formation pour devenir un SST est bien plus accessible que l’on croit.

Comment devenir un SST ?

La durée minimale d’une formation de sauveteur secouriste du travail est de 12 heures. On y apprend les conduites à tenir ainsi que les premiers gestes de secours avant l’arrivée des secours. Les enseignements distribués lors des formations s’accordent à un programme national institué par la caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés. C’est un formateur SST qui se charge de dispenser les enseignements lors de la formation et tout salarié avec de bonnes aptitudes physiques peut prétendre à cette formation. Au sortie d’une formation sst, la réussite aux évaluations donne droit à un certificat de sauveteur secouriste du travail délivré par le réseau assurance maladie risques professionnels.

Quel est le rôle d’un SST ?

Le sauveteur secouriste de travail doit tout d’abord pouvoir réagir avec promptitude face à un accident ou malaise dans un lieu de service. Il doit assurer sa propre protection ainsi que celle de la victime et potentiellement celle des témoins pour éviter une situation de sur accident. Ce dernier doit pouvoir réagir en cas de brûlure, saignement, arrêt cardio-respiratoire ou tout autre accident lié à des activités dans une entreprise ou ailleurs.

De même, le SST doit savoir effectuer les gestes de premiers secours et stabiliser la situation autour de lui avant l’arrivée des secours. Par ailleurs, un sauveteur secouriste du travail doit également prendre le temps de sensibiliser ses collègues sur les petites attitudes à adopter ou à éviter pour leur propre bien-être.

En outre, le rôle du SST ne se limite pas aux portes de son entreprise, ce dernier doit faire valoir ses compétences à n’importe quel endroit si la situation s’y prête. Il est recommandé que les connaissances de celui-ci soient renouvelées après deux ans, car de nouvelles techniques peuvent être découvertes entre temps.